ASSOCIATION SPORTIVE LA DORÉE : site officiel du club de foot de LA DOREE - footeo

"Je me sens bien dans le club "

18 mars 2010 - 21:57

Découvrez un interview exclusif de l'entraineur Gilbert Trohel, qui livre ses impressions sur la fin de saison, son avenir et sur le club, . . . Cette interview est bien sur réaliser par notre journaliste Régis Vincent.

Découvrez un interview exclusif de l'entraineur Gilbert Trohel, qui livre ses impressions sur la fin de saison, son avenir et sur le club, . . . Cette interview est bien sur réaliser par notre journaliste Régis Vincent.

 Régis Vincent : Bonjour coach


Gilbert Trohel : Salut régis, merci de me recevoir dans vos locaux pour cet interview, par contre je prendrais bien un café..merci


R.V : Comment va le moral d'un entraineur qui occupe l'avant dernière place?


G.T : De par mon expérience, j'ai l'habitude de jouer le bas de tableau aussi, mais le classement pour moi n'est pas essentiel , et puis mes états d'âme ne sont pas importants pour la vie du groupe et de l'équipe.


R.V : Vous attendiez vous au début de saison a occuper une telle place au classement ?


G.T : Bien sur que je m'attendais a être a cette place au classement, et donc j'avais basé mon travail sur une condition physique optimum de mes joueurs avec un programme de préparation approprié qui a payé en début de saison, et cela nous a permis de ne pas prendre de cartons.

"jamais déçu par un joueur"


R.V : Êtes vous déçu par le niveau de l'équipe ou par la prestation de certains joueurs ?


G.T : Je ne suis jamais déçu par un joueur, c'est vrai que nous avons fait des mauvais matchs avec un manque de combativité et d'investissement dans le match, mais dans ce cas la, c'est d'abord moi que je remet en cause et pas mon équipe.


R.V : Voila que La Dorée enchaine sa meilleure série depuis le début de saison, qu'est ce qui a changé ?


G.T : Je pense qu'il fallait un déclic pour changer l'état d'esprit du groupe, et la large victoire contre Montaudin a permis de prendre conscience de nos possibilités et à permis aux joueurs de s'épanouir sur le terrain, la preuve contre Gorron , ou on était mené 2-0 a 20 min de la fin , on revient au score et la victoire nous a échappé de peu, ce match là il y a quelques semaines on l'aurait perdu.


R.V : A l'aube d'un match important face a Montenay, croyez vous encore au maintien ?


G.T : C'est avec un état d'esprit comme face a Gorron, qui me permet de croire toujours au maintien, d'ailleurs si je n'y croyais plus , alors il faudrait que j'arrête d'être entraineur tout de suite.


R.V : Même en cas de descente serez vous l'entraineur l'an prochain ?


G.T : Mon avenir dans le club, pour l'instant il n'est pas d'actualité, et de toute façon, ce n'est pas moi qui décidera de mon avenir mais mon président, les joueurs aussi donneront leur avis ainsi que les supporters.


R.V : Que pensez vous de la ferveur qui règne autour de ce club ?


G.T : Je dois dire que je me sens bien dans ce club, et tout ce qui se passe autour est motivant, dommage que les instances du club ne profitent pas de cette ferveur, pour amener quelque chose en plus, notamment pour les supporters (tribune chauffée , petits fours, champagne a la mi-temps, pom-pom girls et ce ne sont que quelques idées).


R.V : Depuis le début de saison on a remarqué la confiance que vous avez mis dans la jeunesse en écartant certains cadres de la saison passé, vous avez donc un projet a long terme ?


G.T : Pourquoi j'ai mis des jeunes? d'abord je pense qu'a ce niveau , il faut tenir la route physiquement, ensuite j'essaie de privilégier les joueurs qui viennent a l'entrainement, et un jeune a une marge de progression tactique et technique plus importante qu'un joueur plus âgé, qui a déjà un vécu et bien sur que les jeunes sont l'avenir du club et pour qu'ils progressent , il faut qu'ils se confrontent a un niveau plus élevé.

"c'est de connaitre les joueurs sur le terrain et en dehors du terrain"


R.V : On dit de vous que vous êtes un entraineur proche de vos joueur est ce que c'est vrai ?


G.T : J'aime sentir la sueur des vestiaires, donc l'odeur de mes joueurs, blague a part, la meilleure façon de faire passer un message, c'est de connaitre les joueurs sur le terrain et en dehors du terrain, et puis a notre niveau on est plus une bande de copains qui ont une même passion, et j'espère que grâce a cela, on va se maintenir.


R.V : Que manque t'il justement a l'équipe pour se maintenir ?


G.T : Pour se maintenir , il manques des victoires voila!!


R.V : Un dernier mot a ajouté ?


G.T : Oui je dis un grand merci a nos fidèles supporters qui nous soutiennent et pour eux, je leur promet le maintien et mes joueurs vont tout donner pour arriver a ce BUT!!!
je dois vous quitter, j'ai une poule sur le feu , et j'aimerai pas quelle est trop chaud aux fesses.

 

R.V : Merci


G.T : Merci a vous régis et on se revoit en fin de saison pour un gros titre :" LASLD RESTE EN D3"

 

Envoyé Spécial

Régis Vincent

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 2 Entraîneurs
  • 5 Joueurs
  • 7 Supporters
  • Manu Seigneur
    21 juillet

    Manu Seigneur

    Supporter

    49 ans

  • fred duval
    7 juillet

    Fred Duval

    Supporter

    32 ans

BIENVENUE SUR NOTRE SITE

Le club ASSOCIATION SPORTIVE LA DORÉE est fier de vous accueillir sur son site officiel.

L’A.S La Dorée est un club tellement médiatisé, qu’on finit par lire tout et n’importe quoi. Allez sur les sites internet les plus tordus, et vous verrez qu’il y a 10 000 joueurs qui vont venir… C’est tous du "pipeau", et c’est fait pour accrocher les gens.
Ce n’est pas la peine d’aller voir. Le seul site sur lequel il faut aller c’est le site de l’A.S La Dorée ’, celui-là c’est le vrai, et c’est là qu’il y a les vraies infos.

asladoree.footeo.com est le site OFFICIEL de La Dorée. A ce titre, il doit à ses visiteurs une information fiable, c'est-à-dire strictement officielle. Il en va de la crédibilité de ce média, tout comme de celle du club. Ici, nulle place aux rumeurs ou aux bruits de couloir. Notre ambition est de vous informer en temps réel, et non de nous livrer à une surenchère des rumeurs.

Régis Vincent